Encore la censure Internet en Turquie

Encore la censure Internet en Turquie avec le blocage de Facebook, YouTube, Twitter, WhatsApp… La Turquie bloque une nouvelle fois l’accès aux réseaux sociaux et applications de messagerie dans le pays. Les internautes turcs sont maintenant habitués par ce type de censure Internet.

Censure Internet en Turquie

Facebook, YouTube, Twitter, WhatsApp…

C’est une habitude en Turquie. L’accès au réseau social Twitter, à la messagerie WhatsApp et au service de vidéo YouTube a été bloqué en Turquie. Le Premier ministre turc Binali Yildirim n’a pas directement confirmé que les autorités étaient à l’origine de cette censure Internet, mais il a reconnu qu’elles pourraient y avoir recours pour des raisons de sécurité. Paradoxalement, le Premier ministre turc a assuré que « ce sont des mesures temporaires. Une fois que la menace aura été éliminée, tout reviendra à la normale ». On ne s’embarrasse de cohérence parmi les autorités du pays.

Censure Internet en Turquie

Nouvelle censure Twitter en TurquieAu gré des événements, le gouvernement turc bloque régulièrement l’accès aux réseaux sociaux dans le pays, ainsi qu’à certains autres sites de manière plus ou moins permanente. Ce dernier blocage a été effectué grâce à la technique du throttling qui consiste à ralentir l’accès aux sites jusqu’à les rendre inutilisables. Ce blocage est activé par les fournisseurs d’accès Internet comme TTNet ou Turkcell. Ainsi, Twitter, Facebook et YouTube ne fonctionnaient plus, tandis que l’accès à WhatsApp, Skype ou encore Instagram était limité.

La Turquie habituée à la censure

La Turquie bloque régulièrement l’accès aux réseaux sociaux, notamment après les attentats. De nombreuses tensions politiques secouent le pays que Recep Tayyip Erdogan tentent de contrôler d’une main de fer. De plus, l’islam a repris du poids dans cette république laïque. A cela s’ajoute les tensions ethniques avec les populations kurdes réclamant l’indépendance dans la partie sud-est du pays. Tout conduit la Turquie à censurer Internet et même à aller plus loin dans la répression.

Censure InternetTwitter est une cible récurrente des autorités turques mais les blocages sont généralement levés au bout de quelques jours ou quelques semaines. Des services comme Google Drive, Dropbox, OneDrive et GitHub ont par exemple été bloqués afin de supprimer des emails appartenant au Ministre de l’énergie et des ressources naturelles. Cette dernière censure Internet en Turquie a eu lieu dans la foulée de l’arrestation d’une dizaine de députés appartenant au HDP, le parti pro-kurde.

Depuis la tentative de coup d’État qui a secoué cet été la présidence de Recep Tayyip Erdogan, ce dernier a engagé une vaste purge de l’armée, de l’éducation nationale, et de la justice. Il a également procédé à de multiples arrestations de journalistes d’opposition.

Éviter la censure en Turquie

Lorsqu’un gouvernement impose aux Fournisseurs d’Accès Internet de censurer des sites Web ou des services Internet, il est possible d’éviter cette censure. les internautes turcs savent bien qu’il est possible d’utiliser un VPN comme HideMyAss qui permet de masquer l’adresse IP réelle et de chiffrer la connexion Internet pour la rendre illisible. Ainsi, le FAI ne peut plus connaitre les requêtes et ne peut plus censurer les accès. Avec un service VPN, vous ne serez plus bloqué par la censure du Web imposée par le gouvernement du pays dans lequel vous vous trouvez, vous pourrez consulter l’ensemble des sites web qui vous intéressent et échanger sur les réseaux sociaux sans censure, y compris depuis la Turquie.

HideMyAss service
VPN pour éviter la censure en Turquie :

  • HideMyAss le fournisseur de VPN le plus connu dans le monde
  • ExpressVPN service parfait pour contourner la censure turque
  • IPVanish avec des serveurs VPN de qualité pour tout débloquer
  • TorGuard avec VPN sans log pour plus d’anonymat en ligne
  • PrivateVPN autre service VPN sans log des utilisateurs
  • VyprVPN avec serveurs VPN rapides et efficaces