Faut-il réglementer le VPN ?

Est-ce qu’il faut réglementer le VPN ? Dans la majeure partie des pays, le VPN est légal, pour le moment. Mais les opérateurs VPN sont de plus en plus menacés pour des raisons très variées. Quel est l’avenir de l’industrie du VPN ? De plus en plus de questions se posent.

Faut-il réglementer le VPN

Faut-il réglementer le VPN ?

Avec la popularité croissante d’Internet et du nombre d’heures de connexion de chaque internaute, les criminels ont investis Internet. Toutes ces personnes connectées au web dans le monde entier commence à réaliser combien ils ont besoin de protection. Ce qui amène au besoin toujours croissant de système pare-feu, de protection anti-virus ou de cryptage de la connexion Internet avec des services VPN. Ces derniers ont le vent en poupe. Par ses avantages multiples, et pas seulement pour la sécurité, les services de VPN irritent nombre d’acteurs sur Internet. Cela poussent d’ailleurs le législateur à vouloir réglementer ce secteur d’activité numérique. Faut-il finir par réglementer le VPN ? La question est de plus en plus fréquemment posée.

VPN : Une bénédiction ou une menace ?

Avec toutes les révélations de cybersurveillance des internautes, ceux-ci ont réalisé qu’il fallait éviter la fuite des détails personnels importants vers les organismes gouvernementaux qui collectent les données. Alors que ce grand nombre de services de chiffrement peut être considéré comme allant dans le bon sens, en protégeant les citoyens de la collecte massive des données personnelles, le chiffrement des données est dénoncé par les agences de surveillance et les gouvernements comme une méthode de cryptage exploitable par les terroristes pour masquer leur activité numérique. Ils affirment que les pirates, les escrocs et les terroristes peuvent ainsi bénéficier aussi bien des avantages d’un service VPN de qualité comme tout le monde. D’outil pour aider les citoyens à protéger leur vie privée, il passe à outil pour terroristes et cybercriminels.

VPN : confort ou viol du droit ?

Une autre utilisation importante qui motive de nombreux internautes à utiliser le VPN est le contournement des blocages géographiques. La télévision sur Internet en est un exemple. les expatriés connaissent bien le problème : il est impossible de regarder les chaines de son pays depuis l’étranger. De même il n’est pas permis de regarder les chaines étrangères depuis la France. Les chaines TV et de nombreux services de streaming réservent l’accès aux seuls résidents des pays autorisés. Or le VPN, avec sa capacité de modifier l’adresse IP qui sert à l’analyse de la géolocalisation, ainsi que sa capacité à modifier de pays de cette manière, est l’outil parfait pour tout débloquer. Et c’est là que ça coince. De plus en plus de chaines TV analyses les accès pour refuser les connexions VPN. Des services comme Netflix sont entrés frontalement en guerre contre les VPN afin de leur bloquer l’accès. D’outil pour rendre améliorer le confort, il passe d’outil pour violer les droits de diffusion.

Le VPN est-il menacé ?

Loi réglementation VPNRéglementer le VPN ou même l’interdire est une tentation. Mais l’industrie VPN ne peut pas être réglementé comme ça. Tout d’abord, les fournisseurs de VPN fonctionnent légitimement, de manière similaire à un service Internet. La plupart d’entre eux, comme VyprVPN sont clairs sur la durée de rétention des renseignements personnels avant de le supprimer. Les services VPN donnent accès à des connexions sécurisées, ils fournissent un moyen pour le cryptage, et non pour le crime. Le cryptage de vos données n’est pas quelque chose dont il faut avoir honte. Edward Snowden peut en témoigner. Ils vous permettent de sécuriser vos renseignements personnels en encodant votre flux de données. Sans compter qu’il est clairement impossible de réglementer entièrement ce genre de services. Il y a d’innombrables services VPN situés en dehors de la portée du gouvernement local, où les lois locales s’appliquent. C’est de plus sans compter sur les adaptations techniques du VPN, capable de dissimuler son activité et de faire passer le trafic pour des simples accès SSL. C’est exactement ce qu’il se passe en Chine. Le « Bouclier Doré », le super système pare-feu chinois qui censure Internet dans le pays peut être contourner malgré la sophistication de cette censure du réseau.