Préparations de Lois orwelliennes en France

Des Lois orwelliennes en France sont actuellement à l’étude du gouvernement français. Sont à l’étude des nouveaux textes de lois pour limiter les libertés des internautes français en interdisant l’utilisant de Tor, en rendant illégales les connexion WiFi publiques, en imposant des backdoors.

Lois orwelliennes en France

Lois orwelliennes en France

Un document rédigé par la direction des libertés publiques et des affaires juridiques la DLPAJ, du ministère de l’Intérieur suggère de nombreuses pistes à étudier pendant l’État d’urgence.

Il serait ainsi notamment question de bloquer l’utilisation du logiciel Tor, d’interdire les réseaux WiFi libres ou publics et imposer de donner les clés de chiffrement de services comme les logiciels VoIP parmi les différentes propositions des services français pour lutter contre le terrorisme. Les autorités françaises semblent prises de délires à tendance totalitaire en se prenant pour un Big Brother Internet. Jusqu’où veut aller le gouvernement français dans cette fuite en avant ?

>> Big Brother en France

Big Brother à Matignon

Empêcher la surveillance InternetL’état d’urgence promulgué en France pour 3 mois pourrait prendre une toute autre ampleur dans les semaines à venir. En effet, Le Monde a pu consulter une note interne au ministère de l’Intérieur qui songe à bloquer Tor et stopper les réseaux WiFi publics dans l’hexagone. Le ministère de l’Intérieur a d’autres idées comme la possibilité d’exiger des éditeurs d’applications de messagerie et de logiciel de communication comme la VoIP qu’ils communiquent leurs clés de chiffrement ou force l’installation de backdoors afin de permettre l’accès à tous moment. Tout ceci se ferait bien entendu comme les précédences lois de surveillance, sous la surveillance du Premier Ministre à Matignon, sans contrôle d’un juge.

Les impossibilités techniques

Mais de telles mesures illustre la méconnaissance du gouvernement en la matière. On se demande comment obliger un acteur basé à l’étranger de se soumettre à cette décision abusive de livrer les clés de chiffremnts ? Surtout quand l’éditeur du service ne possède même pas forcément toutes les clés. Quelle applications faut-il viser ? Tout en prenant le risque de pousser les terroristes à utiliser des outils plus discrets et moins connus.

Cauchemar les yeux ouverts

Danger InternetLa Quadrature du Net, association de défense des libertés des citoyens sur le Net, déplore « un recul du pouvoir judiciaire » au profit de la police. Un mouvement initié par la loi antiterroriste et la loi renseignement, permettant un contrôle sans précédant dez l’Internet en France et peut-être même dans tout l’Europe. Donner tant de prérogatives aux forces de l’ordre, sans contrôle judiciaire, dans un contexte hors état d’urgence, ouvre grand la porte vers un État policier, une société de type orwellienne assumée. On croit cauchemarder les yeux grands ouverts.

>> Empêcher la surveillance sur Internet