Réseaux sociaux bloqués en Algérie

Réseaux sociaux bloqués en Algérie encore une fois. Facebook, Twitter, Viber, Watsapp sont inaccessibles pour les internautes algériens. Pis encore, la connexion Internet qui est déjà lente en Algérie est devenue encore plus lente. Il s’agirait d’une mesure contre la fraude au BAC.

Réseaux sociaux bloqués en Algérie

Réseaux sociaux bloqués en Algérie

Les services Facebook, Twitter ainsi que d’autres réseaux sociaux sont devenus inaccessibles depuis l’Algérie. En effet, les internautes algériens se voient dans l’impossibilité d’accéder à Facebook qui est le réseaux social le plus utilisé par les internautes algériens. En plus des réseaux sociaux, plusieurs services de messageries VoIP gratuites sont inaccessibles comme Viber ou Watsapp.

Mesure pour contrer la fraude au BAC

Ces réseaux sociaux bloqués en Algérie serait lié directement à l’examen du BAC qui a lieu en cette période. Il s’agirait pour les autorités d’éviter le scandale de l’année dernière, avec une épreuve marquée par des fraudes de grande envergure à l’aide des nouvelles technologies. Le ministère de l’éducation nationale a dû refaire passer plusieurs épreuves en bloquant également l’accès aux réseaux sociaux. Des personnes diffusent sur la toile et les réseaux sociaux des sujets d’examen, qu’ils soient faux ou justes, des épreuves du bac. Les autorités algériennes n’ont visiblement pas trouvé d’autres solutions que de bloquer Facebook et Viber, les deux réseaux de communications les plus utilisés en Algérie.

Algérie censure InternetLes sujets ont fuité rapidement dès les premières minutes du début des épreuves, en dépit du dispositif de dissuasion mis en place. Il y a désormais une fouille au corps à l’entrée des centres d’examen, l’interdiction du téléphone portable ainsi que des opérations de brouillage des réseaux de téléphonie 3G et 4G. C’était le cas notamment des sujets de langue arabe pour les filières littéraires ainsi que des mathématiques pour les filières scientifiques. Ces deux matières essentielles pour les candidats en raison de leurs coefficients élevés et engendrent donc un taux de triche plus élevé.

Blocage temporaire

Ce blocage bien sûr devrait être temporaire, si qui n’empêche pas les internautes d’être furieux. Si les réseaux sociaux bloqués en Algérie ne sont pas accessible depuis mardi 13 juin via une connexion Internet fixe, les utilisateurs de la 3G et la 4G se sont vus privé d’accès à Facebook depuis le début des épreuves du Baccalauréat . Il semblerait que les accès VPN soient également impactés par ce blocage Internet. Un VPN en Algérie permet pourtant normalement de contourner la censure. L’examen du BAC en Algérie a lieu du 11 au 15 juin 2017.